L’espérance de vie en baisse ?

 

Frédéric BRICKA

 

C’est ce que nous annonce l’INSEE relayé par les medias ces jours-ci. La première fois depuis des décennies. Alors faut-il s’en inquiéter et craindre une inversion de cette courbe qui, quant à elle était si prometteuse ?

Peut-être serait-il sage et éclairant de comprendre d’abord comment l’INSEE calcule cette statistique. Pour cela il suffit d’aller sur le site de l’INSEE et de piocher un peu pour ceux que cela intéresse plus en détails.

Disons que le résultat publié ces jours-ci n’est pas significatif d’une tendance durable. Il est le fruit d’un certain nombre d’événements (grippe, canicule et arrivée des baby-boomers à l’âge critique) qui ont augmenté le nombre de décès. Ajouté à cela une stabilisation de la natalité, cela donne des résultats dont la « valeur marchande médiatique » réside dans le fait qu’elle se produit pour la première fois depuis les années 1960.

Créer de l’inquiétude à partir de cette information est parfaitement illégitime.

A titre individuel il peut servir à première vue à deux choses :

  • Se renseigner un plus objectivement sur les informations diffusées dans le grand public et se poser des questions sur ce qui peut motiver une telle démarche.
  • Prendre conscience de notre finitude et profiter de tous les petits bonheurs que nous pouvons rencontrer au fil des jours.

Ouvrons l’œil, et le bon !

 

Article du journal Le Monde daté du 20 janvier 2016

Site de l’institut INSEE

 

 

 

Réagissez à ce billet en cliquant ICI.

 

Tables d'Hôtes Numériques 

Chaque vendredi de 14h à 16h.

 

 

Regardez la vidéo de présentation : Cliquez